Du 1er au 31 octobre, 2% des ventes seront versés à des organismes autochtones.

Une petite routine à adopter pour le bien être de vos plantes et le vôtre !

 Les derniers mois ont été assurément plus stressants pour tous et plusieurs personnes ont découvert une nouvelle passion pour les plantes. Verdir son intérieur pendant le confinement a été une révélation pour un bon nombre de gens ! Ce n’est pas difficile à croire, quand on sait que les plantes ont un impact positifs direct sur notre moral. Prendre un moment pour s’occuper de nos plantes nous permet de se concentrer sur quelque chose en particulier sans penser au reste. Ça nous permet de prendre un moment pour relaxer. En 2021 il faut tout simplement prendre un moment pour nous.

À tous les passionnés de longue date et à tous les nouveaux passionnés, cet article présente une petite routine d’entretien des plantes à faire au moins une fois par semaine. Certaines choses peuvent être acquises pour certains, et d’autres peuvent être oubliées souvent. Prenez-les comme un petit reminder à adopter. En plus d’avoir des plantes en santé, vous allez voir que ce petit moment est bien plaisant et permet de se ressourcer, même en étant à l’intérieur de notre maison.

L’idée est de faire une tournée de chacune de nos plantes pour déterminer leurs besoins et apercevoir quelconques changements. Lorsqu’une plante ne va pas bien, il vaut mieux agir rapidement. Le truc pour avoir des plantes en santé, c’est de les observer souvent pour mieux les comprendre et pour ajuster notre entretien en cas de problèmes.

1. Arroser 

La première chose à vérifier est l’arrosage. Il vaut mieux déterminer les besoins en eau en faisant souvent une petite tournée de ce genre qu’en aillant une fréquence fixe d’arrosage pour chacune de nos plantes. Chaque saison, la quantité de lumière qui entre dans notre maison est différente, tout comme le taux d’humidité ambiante et la température. Ces conditions changent aussi à tous les jours, tout simplement. La terre ne sèche donc jamais à la même vitesse d’une fois à l’autre. En se fiant à ses besoins en eau, on vérifie si l’arrosage est dû pour chaque plante. Si on remarque du calcaire sur le dessus de la terre ou un sol qui semble compacté, on brasse le terreau avec nos doigts pour l’aérer un peu. On arrose celles qui en ont besoin et si ce n’est pas le cas pour certaines, on refait une tournée dans quelques jours. On en profite en même temps pour pivoter un peu nos plantes, afin qu’elles demeurent droites. Même quand la lumière est suffisante, les plantes penchent légèrement peu à peu vers la source lumineuse principale.

 

2. Observer

Ensuite, on examine l’aspect général de notre plante. Est-ce qu’on remarque des changements au niveau physique ? Si c’est le cas, le premier geste à adopter est d’essayer de déterminer la cause. Si on observe des feuilles jaunies, noircies, sèchent ou flétries et bien un arrosage inadéquat est souvent en cause. Des feuilles vers le bas, un étiolement ou bien un plant qui penche exagérément vers la source de lumière principale, indiquent un manque de lumière potentiel. Il est possible aussi de voir des insectes indésirables. Il faut les identifier afin de savoir comment les traiter. Lorsque des changements non désirés surviennent en raison de conditions de culture non appropriées ou d’insectes, on identifie les éventuelles causes de problème afin de les résoudre. Ensuite on peut tailler les parties les plus abimées de la plante pour que ce soit plus esthétique et pour diminuer la multiplication d’insectes nuisibles.  On en profite donc pour contempler nos plantes (dans le vrai sens du terme !) afin de noter les petits changements et agir pour leur santé.

2. Nettoyer

La dernière étape est de nettoyer le feuillage de nos plantes si on remarque de la poussière ou des saletés. N’oubliez jamais qu’un feuillage propre est en général un feuillage sain. Quand on dépoussière nos plantes, la photosynthèse est plus optimale, car les rayons lumineux frappent directement le limbe de la feuille. De plus, quand on nettoie souvent nos plantes, il y a plus de chances qu’on remarque la présence d’insectes nuisibles rapidement et cela nous permet d’agir très tôt dès leur apparition. La majorité de ceux-ci se développent quand l’humidité ambiante est basse. Donc en nettoyant les feuilles avec un linge humide ou en les douchant, on prévient du même coup leur apparition puisqu’on crée des conditions moins favorables à leur développement. Si on décide de les doucher, on le fera en même temps que l’arrosage pour éviter de trop imbiber le terreau. On en profite pour nettoyer aussi nos pots au besoin en cas de cernes d’eau ou de traces de calcaire. On les oublie souvent ces pauvres-là !

 

Source photos: Pinterest

Rechercher