CYBER WEEK: 20% SUR TOUT EN LIGNE!

Entretien des plantes lors d’une absence prolongée.

L’arrosage des plantes lors d’absences fréquentes constitue la raison principale pour laquelle bien des gens renoncent à cultiver des plantes intérieures.  En effet, un grand nombre de personnes doivent s’absenter régulièrement pour des périodes plus ou moins longues, soit par affaires ou pour des voyages d’agréments, notamment des séjours dans les résidences secondaires.  Or, il n’est pas nécessaire de renoncer au plaisir de cultiver de magnifiques plantes d’intérieur pour cette raison, car il existe plusieurs trucs qui permettent de partir tout en conservant vos plantes abreuvées et en santé.

Principaux moyens d’arroser vos plantes lors de vos absences 

Évidemment, le moyen d’arrosage qui s’avère le plus efficace est de demander à un parent, un voisin ou un ami de venir les arroser régulièrement.  Or, il arrive que personne ne peut venir ou qu’il devient gênant de le demander si on part régulièrement.  Il faut donc plutôt se tourner vers des moyens autonomes.  Voici quelques trucs qui peuvent fonctionner.

Les pots avec réserve d’eau

Il existe sur le marché une grande variété de pots avec réserve d’eau au moyen d’un double fond.  La partie inférieure constitue la réserve d’eau dans laquelle traîne une mèche ou de petites sections de terreau dans les pattes de la partie supérieure.  Le terreau demeure donc humide et la plante puise dans la réserve l’eau dont elle a besoin pour s’abreuver.  La réserve varie selon la grosseur du pot, et donc de la plante, et elle peut normalement fournir l’eau d’arrosage pour 3 à 4 semaines selon la chaleur et la sécheresse du milieu ambiant.  Cela fonctionne très bien pour la plupart des plantes, mais un certain nombre de plantes ne tolèrent pas un sol humide en permanence et les racines peuvent alors pourrir et tuer la plante.  Il faut donc s’assurer que les plantes qu’on y dispose n’exige pas un sol plus sec.

 

Les systèmes d’irrigation multi-pots

Ces systèmes sont hyper-pratiques à l’extérieur où ils sont généralement utilisés.  Il y a cependant plusieurs modèles sur le marché qui sont conçus pour un usage intérieur, certains plus sécuritaires que d’autres. 

Les systèmes d’irrigation à réservoir

Certains systèmes sont constitués d’un gros réservoir placé en hauteur relié à de petits réservoirs disposés dans chaque pot.  Ce dernier réservoir individuel arrosera goutte à goutte la plante et souvent on peut contrôler le débit du goutte à goutte selon la grosseur du pot ou les besoins en eau de la plante.  Certains systèmes à réservoir n’ont pas de petits réservoirs dans chaque pot, mais un tuyau goutte à goutte directement dans chaque pot.

Ce système comporte plusieurs avantages :

  • tenir les plantes arrosées;
  • tenir les plants fertilisées si on ajoute de l’engrais soluble au réservoir;

Mais il comporte aussi quelques inconvénients :

  • D’abord, le système ne convient pas aux plantes qui n’aiment pas un sol humide en permanence.
  • Ensuite, l’esthétique du système ne gagnerait pas de concours de décoration et on voudra sans doute l’enlever à chaque retour et le remettre à chaque départ, ce qui constitue une charge de travail importante.
  • De plus, une défectuosité du système durant l’absence (chute du réservoir, disconnection d’un tuyau, etc.) peut engendrer des dégâts importants, surtout si le réservoir contient une grande quantité d’eau. On peut réduire les risques, voire les éliminer si on installe le système dans le bain ou la douche, car l’eau pourra simplement s’écouler s’il y a bris.
  • Enfin, il y a un coût au système.

Les systèmes d’irrigation branchés à l’eau courante

Certains systèmes d’irrigation sont branchés directement à l’eau du robinet ouvert.  Ils distribuent aussi l’eau d’arrosage par goutte à goutte à partir d’un tuyau principal se multipliant en petits tuyaux pour chaque pot.  Certains systèmes sont très sophistiqués et sont dotés de censeurs qui permettent de lancer le goutte à goutte selon la sécheresse du terreau.  Il y en a qui peuvent même être contrôlés à distance via Internet et votre téléphone intelligent.

Ce système comporte aussi l’avantage de tenir les plantes arrosées, mais il comporte aussi des inconvénients. 

  • D’abord, le système ne convient pas aux plantes qui n’aiment pas un sol humide en permanence.
  • Ensuite, l’esthétique du système ne gagnerait pas de concours de décoration et on voudra sans doute l’enlever à chaque retour et le remettre à chaque départ, ce qui constitue une charge de travail importante.
  • De plus, une défectuosité du système durant l’absence (disconnection d’un tuyau, etc.) peut engendrer des dégâts importants, surtout que l’eau peut continuer à couler en permanence en cas de bris. Il faut en avertir les assurances avant de l’installer. On peut réduire les risques, voire les éliminer si on installe le système dans le bain ou la douche, car l’eau pourra simplement s’écouler s’il y a bris.
  • Enfin, il y a un coût élevé au système.

Les gels hydro-rétenteurs

Lorsqu’ils sont secs, ces gels ressemblent à de minuscules billes.  Plongés dans de l’eau, ces billes absorbent une grande quantité d’eau et deviennent beaucoup plus gros.  En les mélangeant au terreau, ils sont censés fournir de l’humidité à la plante pour 30 jours si on dispose la quantité requise de billes.  Or, ces gels hydro-rétenteurs ne font pas l’unanimité.  Plusieurs personnes soutiennent que loin d’aider à l’hydratation des plantes, elles en fait enlèvent de l’eau du terreau pour la conserver dans la bille lorsque le terreau s’assèche.  À essayer.

Ce système est simple d’usage, mais comme les solutions précédentes conserve le terreau humide ce que ne tolèrent pas certaines plantes.

La bouteille à l’envers

On peut se créer facilement un système maison de goutte à goutte en remplissant une grosse bouteille d’eau dont le bouchon est perforé et la plantant à l’envers dans le terreau d’un pot.  Ce système s’avère simple et économique, mais il faudra plusieurs essais et erreurs avant d’avoir le bon écoulement pour une hydratation continue durant une assez longue période.

Ce système a l’avantage de la simplicité et d’un coût nul en utilisant une bouteille de rebut.  Toutefois, ce système ne peut pas arroser les plantes pour une longue durée.  La plante conservera aussi un terreau constamment humide tant qu’il y aura de l’eau dans la bouteille ce que ne tolèrent pas certaines plantes. 

Les services d’arrosage

Quoi de mieux qu’un service professionnel d’arrosage et d’entretien de nos plantes.  Il suffit de faire un appel à notre départ et on peut jouir tranquillement de nos voyages tout en conservant des plantes magnifiques sans aucun effort.  Certes, l’inconvénient est le coût du service, mais quand on peut se permettre ce luxe, pourquoi pas?

 

Les garderies pour plantes

Une autre solution similaire, c’est la garderie pour plantes.  Un certain nombre d’entreprises prennent en garderies vos plantes pour la durée de votre voyage.  Au retour, il suffit de les récupérer en pleine santé!  L’inconvénient est aussi le coût du service.

La disposition des plantes dans le bain ou la douche

C’est une suggestion qui revient souvent, car elle semble simple, voire parfaite du moins à première vue.  D’abord, regrouper les plantes lorsqu’on est absent s’avère une excellente pratique, car cela crée un milieu ambiant plus humide, ce qui empêche une évaporation trop rapide de l’humidité du terreau.  Toutefois, il y a certains inconvénients à cette pratique.  D’abord, il faut placer les plantes dans la douche et le bain uniquement si la pièce est éclairée minimalement, car autrement les plantes en souffriront et peuvent même en mourir si l’absence est trop prolongée. 

Placer toutes les plantes dans le bain et y ajouter une grande quantité d’eau n’est pas vraiment valable, à moins que vous n’ayez que des plantes qui aiment un sol humide en permanence, ce qui est rare.  Autrement, les racines des plantes vont pourrir et la plante mourir inéluctablement.  On peut donc placer les plantes bien arrosées dans le bain sans y mettre de l’eau et ensuite créer une mini-serre avec du plastique transparent (voir le point suivant).

Placer nos plantes dans la douche si elle est éclairée peut convenir pour une courte période, car en fermant la porte ou le rideau douche, on crée alors un genre de mini-serre où les plantes vont pouvoir vivre longtemps dans ce milieu humide.

La création d’une mini-serre

Voilà la solution idéale surtout pour un séjour prolongé.  Voici comment procéder. 

  • On commence par arroser abondamment chaque plante, sans détremper le terreau. Idéalement, on arrose 1 ou 2 jours avant l’installation de la mini-serre et on laisse les plantes égoutter pour éviter qu’un terreau trop humide ne fasse pourrir les racines des plantes qui sont plus fragiles à la pourriture. 
  • On nettoie les plantes en enlevant toute feuille abimée, les fleurs et les boutons, car tout cela engendrera des moisissures en mourant.
  • On enveloppe les plantes une à une ou en groupe dans un plastique transparent. C’est là que le bain ou la douche deviennent utiles.  En effet, on peut regrouper toutes les plantes dans le bain par exemple et recouvrir le tout avec un plastique.  Ne pas oublier qu’il faut de la lumière pour les plantes, mais la mini-serre ne doit pas être au soleil, car les plantes vont y cuire!
  • On scelle la mini-serre avec du ruban gommé.

Les plantes peuvent y vivre durant des mois, ne manqueront pas d’oxygène, car elles en produisent tout le temps, ni ne manqueront pas d’eau, car il n’y a pas d’évaporation d’eau, l’habitat étant en milieu fermé.

Les avantages de la mini-serre sont nombreux :

  • Très peu de coût, uniquement du plastique transparent et du ruban gommé.
  • Des plantes en santé au retour.
  • Pas de risques de dégâts d’eau.

Le seul inconvénient :

  • Ce système ne convient pas pour les succulentes et les cactus, car ces plantes vont rapidement pourrir et mourir dans un tel environnement. Cependant, elles peuvent survivre plusieurs mois sans arrosage habituellement.
  • Ce système exige un certain temps d’installation, sans être toutefois trop laborieux.

Bon succès avec vos plantes lors de vos séjours hors de la maison!

 

Rechercher