Comment mesurer le niveau de luminosité de mon emplacement de culture

Dois-je mesurer la luminosité de mes pièces pour la santé de mes plantes et comment faire?

Avant de parler du comment mesurer la luminosité, il faut bien comprendre certains principes.  Les plantes ont besoin de lumière pour procéder à la photosynthèse et croître correctement en santé.  Ce besoin de lumière varie selon la plante.  Si la plante a trop de lumière, son feuillage risque de brûler ou de s’enrouler; par contre, si la plante n’a pas assez de lumière, elle va s’étioler, c’est-à-dire pousser faiblement en hauteur avec un feuillage pâle et sans floraison.  La plupart des gens pensent que leurs plantes sont faibles ou meurent par manque d’eau ou de fertilisation, mais dans la réalité, c’est le manque de luminosité le problème en général.

 

Les conseils lors de l’achat
Lors de l’achat d’une plante, nous recevons en général du vendeur ou sur une petite carte des conseils sur le degré de luminosité qu’exige la nouvelle acquisition.

La plupart du temps, ces conseils sont très généraux et peu précis, mais ils suffisent normalement pour cultiver correctement la plante acquise. Or, il arrive que ces informations générales ne suffisent pas et que la plante s’étiole ou que nous désirons tout simplement un meilleur rendement, une meilleure santé pour celle-ci ou tout simplement provoquer une floraison.

Oui, mais comment savoir précisément si la luminosité qu’on donne à la plante lui suffit?  Pour le savoir, il faut évaluer la luminosité de son milieu de culture.


L’intensité vs la quantité de la luminosité et la distance de la source lumineuse
Il importe de mesurer tant l’intensité que la quantité de luminosité, le tout selon la distance de la source lumineuse. 


L’intensité correspond au nombre de lux de notre éclairage en un endroit précis, par exemple au nombre de watt d’une ampoule. 
La quantité de luminosité s’avère plus complexe à calculer, car il faut tenir compte des deux éléments, soit l’intensité de la luminosité et la durée de cette luminosité. Par exemple, un emplacement situé en plein soleil recevra non seulement plus de lux durant l’été, mais durant plus longtemps, car les heures diurnes seront plus longues. Donc, le total sera bien plus grand que durant l’hiver, notamment à cause du nombre réduit des heures de luminosité.


De plus, la distance de la source lumineuse importe grandement. En effet, à titre d’exemple, prenons une ampoule de 100 watts. Le cent watt est réel directement à l’ampoule et plus on s’éloigne de la source lumineuse, plus le nombre de watts diminue. Dans le coin d’une pièce à 8 mètres de la source lumineuse, le nombre de watts sera bien moindre. C’est ainsi naturellement pour la lumière du jour qui provient de nos fenêtres. 

À titre d’information, sachez qu’une plante peut recevoir jusqu’à 100 000 lux à l’extérieur, comparativement à 50 ou 100 lux à l’intérieur de votre salon, ce qui est normalement insuffisant!
 
Où placer mes plantes selon leur besoin en luminosité?
En général, le vendeur ou la fiche d’information divisera les besoins en luminosité en quatre parties : lumière vive avec soleil direct, lumière vive sans soleil direct, luminosité moyenne, luminosité faible.

 
Luminosité vive avec soleil direct
Pour obtenir ce type de luminosité, il faut placer la plante tout près d’une fenêtre au sud ou au sud-ouest. Évidemment, il faut éviter de mettre tout écran comme un rideau entre la fenêtre et la plante.


Luminosité vive sans soleil direct
Pour obtenir cette luminosité, il faut aussi une fenêtre au sud ou au sud-ouest, mais assez loin de la fenêtre pour éviter le soleil direct sur la plante ou ajouter un écran filtrant comme un rideau plein jour. En été, une fenêtre à l’est ou au sud-est peut aussi jouer ce rôle.


Luminosité faible
Une fenêtre au nord convient tout à fait à de telles plantes. Ailleurs, il suffit d’éloigner la plante de la source lumineuse.


La durée de la luminosité
Toute plante exige au moins 8 heures de luminosité pour pouvoir survivre, même les plantes aux exigences faibles en luminosité. C’est le minimum requis sans lequel il y aura affaiblissement ou mort de la plante. La plupart des plantes de maison exigeront environ 12 heures de lumière par jour pour rester en santé. Cependant, pour fleurir, la plupart des plantes exigent au moins 14 à 16 heures de luminosité, la plus intense possible.La mesure de la luminosité


En général, on n’a pas besoin de mesurer exactement la luminosité d’une pièce pour y cultiver des plantes, car un peu d’observation suffit habituellement. Toutefois, il faut faire attention, car les pièces de la maison sont presque toujours bien moins éclairées que l’on pense.  
Pour vraiment mesurer, il existe sur le marché des appareils pour mesurer la luminosité à des prix fort abordables, moins de 50 $ pour les moins bons, mais plus de 200 $ pour les excellents.

Rechercher