Tout savoir sur le Monstera deliciosa

La mode étant aux jungles urbaines, cette plante aux feuilles immenses s’avère donc fort populaire dans nos intérieurs au design contemporain. Cette plante origine des forêts tropicales de l’Amérique centrale et du Sud.  On dit qu’elle est hémiépiphyte, c’est-à-dire que la plante nait comme plante épiphyte dans une arbre et émet de grandes racines aériennes qui finissent par rejoindre le sol et s’y enraciner.

 

Pourquoi cultiver cette plante?
Un des atouts de cette plante, en plus de sa taille gigantesque et son magnifique feuillage immense, c’est qu’on peut la cultiver comme plante retombante ou la faire grimper dans un tuteur solide. 

Format
En culture dans la maison, cette plante peut atteindre facilement 3 mètres de hauteur et 2 mètres de largeur, car les feuilles, petites au début de leur croissance, peuvent atteindre 1 mètre de longueur.  Elles sont d’abord pleines, puis en grossissant elles se dotent de perforations multiples.  C’est la raison pour laquelle on la nomme aussi vulgairement « plante gruyère ».

Fleurs et fruits
La plante peut produire des fleurs blanc-crème qui ont la forme de spathes entourant un épi central jaunâtre très imposant de 10 à 15 cm de hauteur et 3 cm de largeur.  Cet épi peut se transformer en une sorte de fruits toxiques tant qu’il n’est pas mûr.  La floraison est rare dans nos maisons.
  

Culture et entretien

Luminosité
Le monstera deliciosa n’aime pas la lumière directe du soleil, mais une bonne luminosité lui procurera une excellente croissance en santé.  Toutefois, il tolère un éclairage assez diffus, mais il poussera alors moins rapidement et ne fleurira pas.

Terreau et arrosage
Comme la plante est hémiépiphyte, elle a d’abord vécu sur une branche d’arbre.  Elle déteste donc naturellement l’eau stagnante.  Il lui faudra donc un terreau drainant, comme pour les cactus et les succulentes, et un arrosage plutôt faible.  L’eau ne doit absolument pas stagner dans le pot ou la soucoupe du dessous du pot.

Toutefois, le terreau devra être riche, car pour croître, la plante aura besoin d’abondants éléments nutritifs.

Température et milieu ambiant
Le monstera deliciosa provenant des forêts tropicales humides, il aime naturellement un milieu ambiant humide et chaud, jamais sous les 12 degrés Celsius.. C’est la raison pour laquelle il souffre dans les milieux trop secs de nos maisons surchauffées en hiver.  Il faut lui fournir le milieu le plus humide possible.  Il faut absolument éviter de le mettre près d’un élément de chauffage.

Fertilisation
La plante exige une fertilisation régulière lorsqu’elle est en croissance, soit environ toutes les 3 semaines de février à septembre, idéalement avec un engrais complet de type 20-20-20.

Taille, rempotage et surfaçage
Le monstera deliciosa supporte très bien les tailles, même les tailles sévères comme la coupe de sa tête lorsqu’il devient trop haut.  Comme il exige un terreau riche, il faut idéalement le rempoter annuellement, idéalement au printemps, ou du moins effectuer un sérieux surfaçage lorsque le pot est devenu trop gros.

Problèmes potentiels
Le monstera deliciosa présente peu de problèmes de maladies ou d’insectes comme les tétranyques, plus communément appelés les araignées rouges, dans un milieu trop sec, une des causes du jaunissement des feuilles. 
Il arrive aussi qu’on y trouve des cochenilles; leur présence se manifeste par de petits amas blancs aux jonctions du feuillage et des tiges.  C’est un problème rare, mais important, car il est très difficile de se débarrasser des cochenilles.  La meilleure solution est de traiter directement les amas blancs avec de l’alcool dans un coton-tige.  C’est long, mais efficace.  Il faudra répéter au besoin et bien surveiller le retour des cochenilles.  Si on ne réussit pas à se débarrasser des cochenilles, la meilleure solution consiste à prendre une bouture, qu’on pourra traiter plus facilement, et à jeter la plante mère. 

 Il peut également être victime des thrips. Pour s’en débarrasser, il est très efficace de doucher la plante environ une fois par semaine ou lorsque la plante est due pour être arrosée. Sinon il est possible de placer le pot dans un sac de plastique pour ne pas noyer la terre. Les thrips tout comme les tétranyques se multiplient quand l’atmosphère est chaude et sèche et ils redoutent l’humidité. C’est pour cette raison que la douche s’avère une très bonne option pour les éradiquer. Lorsque le problème est très important, il est aussi possible de traiter avec un insecticide biologique, de préférence. Le savon noir, par exemple, est très efficace en plus d’être aucunement nocif pour la santé puisqu’il est fait à partir d’huile d’olive pure !

Un monstera dont l’eau stagne dans le terreau peut présenter des taches noires sur les feuilles et avoir un aspect général très retombant accompagné de feuilles molles. 

Bonne chance dans la culture de votre monstera deliciosa.

 

 

Rechercher