Comment identifier et éliminer les thrips

Le thrips est l’un des insectes le plus souvent responsable des infestations indésirables dans nos plantes d’intérieur. Le problème, c’est qu’on remarque souvent sa présence que lorsque des dégâts sont visibles sur nos plantes. L’insecte lui-même est plutôt nocturne, ce qui fait en sorte qu’on ne le voit pas souvent. Pendant le jour, il se cache dans les fleurs, les tiges et les bourgeons de feuilles. Il est quand même possible de le voir, car parfois en bougeant notre plante, il se réveille et se déplace. En général, les larves sont plutôt beiges et l’adulte peut être beige, brun ou noir selon son espèce. L’adulte mesure entre 1mm et 2 mm et a un corps plutôt allongé et strié avec des ailes d’aspect plumeux. Sa présence est décelable à l’œil nu, mais ses caractéristiques physiques sont plus facilement observables à la loupe.

 

Thrips vu au microscope  Source : Green house Canada

Thrips vu au microscope. Source : Green house Canada                                     

Larves et adultes sur un Philodendron Selloum. Source : Southsea jungle

 

Les dégâts qui nous font remarquer leur présence 

-Taches et stries sur les feuilles

Les thrips sont des parasites de type piqueur-suceur. Ils grattent la surface des tissus avec leurs pièces buccales pour ensuite les piquer pour se nourrir de la sève. Il se crée alors des espaces remplis d’air qui sont visible à l’œil nu puisque ceux-ci prennent différentes colorations. Ils pondent dans la terre ou encore dans les tissus.  Les stries causées par leurs actions sont souvent de couleur blanches, argentées ou d’aspect liégeuses. Si on voit seulement ce dégât sur une nouvelle plante et que celle-ci semble en santé, il est possible qu’il s’agisse de cicatrices laissées par une infestation précédente lors de la production en serre. 

-Excréments

Bien qu’on ne voit pas souvent l’insecte lui-même, on observe souvent des excréments sur les parties attaquées. Les endroits tachés ou striés, sont souvent accompagnés de petites boules noires luisantes qui sont en fait leurs excréments. Quand on constate ces deux premiers signes, cela nous confirme leur présence. Les excréments prouvent que les dégâts ont été causés récemment.

 

Stries argentées sur un Monstera deliciosa, Source : Garden.org                 

   

Dégâts et excréments sur un Tradescantia zebrina, Source : Garden.org  

 

-Feuilles et fleurs déformées

Les thrips s’attaquent aux tissus les plus minces et tendres. C’est pour cette raison qu’ils s’en prennent aux feuilles récentes ou directement aux bourgeons de fleurs et de feuilles. Il arrive souvent que les nouvelles parties de la plante soient déformées quand elles ont été piquées par des thrips. Les feuilles ou fleurs qui sont très attaquées peuvent brunir et se décrocher prématurément.

 

-Maladies et retard de croissance

Quoi qu’en général les actions des thrips ne font pas mourir les plantes, celles-ci peuvent causer un retard de croissance ou encore être responsables d’infections. En se promenant d’une plante à une autre, les thrips deviennent porteurs de maladies virales. Ce sont dans ces cas-là que la plante affectée est habituellement beaucoup plus mal en point. On peut apercevoir des galles, des nécroses ou des taches, mais ce ne sont pas par ces signes qu’on prouve la présence de thrips, car ces maladies peuvent aussi être causées par autre chose.

 

Prévention et traitements

 

Les thrips se multiplient rapidement, c’est pourquoi nous devons agir très tôt dès leur apparition. Ils ont plusieurs stades de développement et plusieurs pontes à l’âge adulte, c’est pourquoi nous devons continuer les traitements sur une longue période en prévention des éventuelles éclosions. Ils se développent dans des conditions chaudes et sèches et redoutent l’eau par dessus tout. En cas de présence on doit éloigner la plante des autres pour éviter de les contaminer. Le premier réflexe est d’enlever les feuilles qui sont très attaquées et qui ne sont pas en santé. Cette étape est optionnelle, car en début d’infestation il y aura peu de dégâts. 

Ensuite, il faut nettoyer chaque feuille avec un linge humide ou encore mieux en douchant toute la plante. Si l’arrosage est dû, on en profite pour le faire du même coup que la douche ou sinon on peut aussi envelopper le pot dans un sac de plastique pour éviter de détremper le terreau. En douchant la plante, il sera plus facile de déloger en quantité les insectes qui se trouvent sur toutes les parties.

Puis on laisse la plante bien s’égoutter et quand les feuilles sont sèches, on applique en vaporisation une solution de savon noir et d’eau. On peut en trouver prêt à l’emploi ou sinon on dilue 5 cuillères à soupe de savon noir dans un litre d’eau chaude qu’on laisse refroidir avant l’utilisation. Le savon noir est un insecticide 100% naturel et biologique en plus d’être très efficace, d’où l’intérêt à l’utiliser. Plusieurs traitements chimiques peuvent être utilisés, mais il faut savoir que les thrips ont développé des résistances à plusieurs produits. On répète ces deux étapes à chaque arrosage pendant quelques semaines puis au besoin. On le fait aussi une fois par mois en prévention. Il vaut mieux effectuer les traitements le soir ou le matin lorsque les adultes sont plus actifs, car en pleine journée ils dorment habituellement. La transplantation dans de la terre neuve est aussi conseillée pour éviter les éventuelles éclosions d’œufs qui sont possibles dans le terreau. On peut aussi se procurer des pièges collants qu’on disposera près de nos plantes pour capturer les adultes. Les jaunes et les bleus fonctionnent, mais ces derniers les attirent davantage. 

Si certaines de nos plantes ont été sorties pendant l’été, on s’assure de les traiter avant de les rentrer dans la maison pour éviter le plus possible les problèmes d’infestations.

Les thrips sont sournois et agressifs, mais en intervenant tôt et en étant assidu on arrive à les éradiquer. Il est toujours mieux d’agir en prévention. C’est pourquoi les douches et les traitements au savon noir devraient être fait en général une fois par mois. En plus de prévenir les thrips et autres insectes nuisibles, ces étapes simples dépoussièrent et nettoient les feuilles ce qui permet par la suite une meilleure photosynthèse. Vous aurez des plantes plus belles et le plus important, en santé !

                               

Rechercher