CYBER WEEK: 20% SUR TOUT EN LIGNE!

7 faits sur la photosynthèse

La photosynthèse est un processus fondamental pour la croissance des plantes. Elle permet la production de glucides qui servent à la plante de nourriture pour se développer. Cette matière organique est produite en absorbant la lumière, le dioxyde de carbone (CO2), l’eau (H20) et les minéraux présents dans la terre.

Voici différents faits sur la photosynthèse qui vous aideront à mieux comprendre certains comportements de vos plantes !  

 

1. La lumière est un des facteurs les plus importants pendant l’action de la photosynthèse. Son intensité ainsi que sa durée ont pour effet de modifier la croissance des végétaux. Lorsqu’une plante ne se développe pas ou très peu, même en période active de croissance c’est-à-dire au printemps et à l’été, cela est probablement causé par un manque de luminosité. 

Si l’éclairage est trop faible, la photosynthèse est peu active et il n’y a donc pas ou peu de formation de glucides. Sans cette production, la plante ne croît pas et peut finir par mourir. C’est pourquoi les plantes placées dans une pièce sans lumière naturelle se développent très peu.

 

2. La baisse de luminosité dès la fin de l’été fait en sorte que les plantes dépensent moins d’énergie et font moins de photosynthèse ce qui résulte aussi en une diminution de la croissance pendant les mois d’automne et d’hiver.  Les végétaux dans nos intérieurs font quand même de la photosynthèse à cette période, mais beaucoup moins.  Il est donc tout à fait normal de remarquer que la croissance de certaines plantes est au ralentie voire arrêtée. On dit de certains végétaux qu’ils tombent en dormance pendant la période de l’année où les journées sont plus courtes.

Avec la durée de l’ensoleillement qui diminue dès septembre lorsque les journées raccourcissent, il faut habituellement ajuster notre fréquence d’arrosage.  En effet, la photosynthèse est plus lente et donc le terreau de nos plantes prend plus de temps à sécher entre les périodes d’arrosage.

 

3. Lorsqu’on bouture une plante, il vaut mieux prioriser des sections de quelques feuilles seulement. Habituellement, on parle d’environ 1 à 4 feuilles. La raison est simple ; si la quantité de feuilles est grande, la plante fera beaucoup plus de photosynthèse et aura moins d’énergie à consacrer à la formation de ses racines. En limitant le nombre de feuilles, les racines se développeront bien plus rapidement. C’est aussi pour cette raison que plusieurs personnes conseillent de placer les boutures à un endroit plus ombragé au début dans le but de limiter la photosynthèse.

 

4. Lorsqu’une plante a des feuilles qui jaunissent et qui tombent cela est souvent dû à un manque de luminosité. En effet, si la photosynthèse est peu active, la plante absorbera moins de glucose et aura donc moins d’énergie à fournir à toutes ses feuilles. Cela résulte souvent au dépérissement des plus vieilles feuilles et à la chute de celles-ci afin que la plante concentre son énergie dans ses jeunes pousses pour garantir sa survie.

 

5. Une plante panachée de blanc aura besoin d’une plus grande quantité de luminosité pour prospérer. Les parties blanches sur les feuilles de certaines plantes sont des mutations qui ne présentent pas de chlorophylle et elles sont donc alimentées par celles qui sont vertes et qui en contiennent. C’est pourquoi que le manque de chlorophylle dans la plante devra être compensé par une exposition plus lumineuse pour arriver à faire plus de photosynthèse et produire ainsi plus de glucides pour sa survie.

 

6. Il est important de nettoyer le feuillage de nos plantes. Des feuilles poussiéreuses sont un frein à la photosynthèse. Les molécules de chlorophylle contenues dans les feuilles ne peuvent pas absorber efficacement la lumière si une barrière bloque le contact avec les rayons. Une plante dont on prendra le soin de nettoyer souvent ses feuilles sera en meilleure santé et se développera bien plus rapidement.

 

7. Un truc pour avoir une plante bien garnie de tous les côtés est de la pivoter à chaque arrosage. Les plantes ont tendance en général à se pencher vers la source de lumière principale. Avec le temps, la partie qui capte moins de rayons aura tendance à moins se développer et à se dégarnir, en raison de sa difficulté à faire de la photosynthèse adéquatement. Un quart de tour aux arrosages aide à garder une belle symétrie.

 

En règle générale, on devrait toujours se procurer des plantes d’intérieur ayant des besoins en luminosité qui concordent avec celle disponible dans notre lieu de vie. Un manque de lumière et une photosynthèse peu active sont souvent les éléments déclencheurs d’une diminution de croissance chez nos plantes d’intérieur et cela entraine souvent d’autres problèmes par la suite. La lumière est l’élément clef qui permet aux végétaux de se nourrir et d’être en santé, c’est pourquoi il faut prendre en considération cet élément dès l’adoption d’une nouvelle plante d’intérieur afin de répondre à ses besoins.

 

Rechercher