CYBER WEEK: 20% SUR TOUT EN LIGNE!

Calathea et Stromanthe : Culture et entretien

Les genres Calathea et Stromanthe sont tous deux originaires d’Amérique du Sud et font partie de la famille des marantacées. Comme ces deux plantes ont quasi les mêmes exigences de culture, c’est pourquoi elles sont traitées ici ensemble.

Calathea

Le Calathea est une plante très graphique, particulièrement ornementale et exigeant peu d’entretien. Sauf pour le Calathea crocata, on le cultive pour ses feuilles et non pour sa floraison. Son feuillage est généralement vert sur le dessus et pourpre en dessous et porte des motifs contrastés de vert, de crème, de rose ou de brun. Le Calathea pousse plutôt lentement n’ajoutant que 2 à 3 nouvelles feuilles par année, mais peut tout de même atteindre 60 centimètres, taille qu’atteigne aussi chacune des feuilles. Sa floraison apparaît durant l’hiver (jours courts), généralement beige; elle s’avère sans intérêt sauf pour le Calathea crocata qui porte une floraison orange vif absolument magnifique.

Stromanthe

Le Stromanthe est une plante très spectaculaire et mériterait d’être cultivé isolément. Il exige une grande humidité atmosphérique. Le Stromanthe comporte un rhizome d’où poussent des feuilles disposées en éventail. Les nouvellesfeuilles sont enroulées et sortent du pétiole des anciennes. Les feuilles adultes sont oblongues et portent une petite pointe à leur extrémité. Le Stromanthe peut vivre très longtemps et atteindre 1 mètre de hauteur et de largeur dans les meilleures conditions.

Culture et entretien

Luminosité

Le Calathea et le Stromanthe aiment une bonne luminosité, mais jamais de soleil direct.  Il vaut mieux les éloigner des fenêtres situées au Sud ou à l’Ouest ou du moins filtrer le soleil avec un plein jour.

Terreau et arrosage

On cultive ces plantes dans un terreau riche, mais qui se draine rapidement, car elles ne supportent pas que leurs racines restent dans un milieu détrempé.  On attend donc que le terreau sèche sur quelques centimètres en surface avant d’arroser. Le Calathea ferme ses feuilles durant la nuit.  Or, s’il les ferme durant le jour, c’est qu’il a besoin d’arrosage.

Température et milieu ambiant

Le Calathea et le Stromanthe préfèrent les températures entre 18 et 22 degrés Celsius et supportent mal les températures en dessous de 15 degrés même la nuit.

Le milieu ambiant doit rester humide.  Il faut donc les éloigner du chauffage durant l’hiver et humidifier leur habitat.  À cet effet, on peut mettre le pot sur une soucoupe remplie de billes d’argile et d’eau, le cultiver au milieu d’autres plantes ou ajouter un humidificateur.

Fertilisation

On fertilise le Calathea et le Stromanthe durant la période de croissance, soit de mars à septembre, mais on arrête durant l’hiver.  On fertilise une fois par si on utilise des poudres diluées dans l’eau et 1 ou 2 fois durant toute la saison si on utilise des granules à dégagement lent.  On peut aussi utiliser des algues en vaporisation.

Taille, rempotage et surfaçage

On n’a généralement pas besoin de tailler ces plantes, sauf pour enlever des feuilles mortes.  Le rempotage s’effectue lorsque la croissance reprend en fin d’hiver ou au début du printemps.  En général, ils n’atteignent pas une taille suffisante pour se contenter d’un surfaçage.

Problèmes potentiels

Comme ces plantes aiment un milieu humide, elles s’avèrent sensibles aux acariens, dits araignées rouges, si leur habitat devient trop sec ce qui peut aussi occasionner le brunissement des bouts des feuilles.  Il faut alors doucher le feuillage à grande eau et humidifier le milieu ambiant.  On y trouve parfois des cochenilles, mais c’est rare.  Il vaut souvent mieux alors jeter la plante quand l’infestation est trop importante et en acheter une autre.

Bon succès avec ces merveilleuses plantes!

 

Rechercher