Rempotage et surfaçage pour la santé de vos plantes

Posté le

En horticulture, le rempotage consiste généralement à changer une plante de pot pour favoriser sa croissance.  Toutefois, on peut parfois remettre la plante dans le même pot après avoir changé son terreau.

Le surfaçage consiste à renouveler en surface le terreau d’une plante qu’on ne peut ou ne veut pas rempoter à cause de sa grosseur ou celle du pot.

rempotage

Le rempotage

Pourquoi rempoter?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent motiver un rempotage et voici les principales :

  • le pot est devenu trop petit pour les racines de la plante et soit celles-ci sortent par en dessous, soit elles sont exposées sur le dessus du pot ou soit elles tournent autour de l’intérieur du pot étouffant la plante;
  • le pot est tellement rempli de racines que celui-ci se déforme et est en train d’éclater;
  • le terreau est devenu trop détérioré et ne contient plus suffisamment de réserves nutritives pour alimenter la plante qui dépérit ou risque de dépérir;
  • le terreau contient trop de sels minéraux à la suite de très nombreuses séances de fertilisation;
  • le pot doit être changé lors de la sortie printanière ou de l’entrée automnale;
  • le pot ne convient plus à nos désirs et nous désirons le remplacer.

Quand rempoter?

En fait, on peut rempoter une plante n’importe quand si le besoin s’en fait sentir.  Toutefois, le moment idéal s’avère être la fin de l’hiver ou le début du printemps lorsque la lumière devient plus intense et que la plante reprend sa croissance après le repos hivernal.

rempoter

Étapes du rempotage

1. Arroser ou faire tremper la plante à rempoter jusqu’à ce qu’il n’y sorte plus de bulles d’air, car il sera beaucoup plus facile de dépoter la plante et de manipuler les racines.

2. Préparer le matériel nécessaire au rempotage :

    • un pot idéalement percé de trous pour l’égouttement du surplus d’eau et une soucoupe; si le pot n’est pas percé, on peut utiliser dans le fond de la perlite/charbon pour absorber le surplus d’eau d’arrosage, mais il faudra faire très attention de ne pas trop arroser pour éviter la pourriture des racines; généralement, on utilise un pot environ 1 ou 2 pouces plus grand que l’ancien;
    • du terreau stérile du commerce qui convient pour la plante;
    • un sécateur en cas de besoin;

3. Retirer la plante du pot (dépoter dit-on) : mettre la main sur le dessus de la motte du vieux terreau, renverser le pot, tirer sur le pot pour dégager la motte de la plante; si la motte résiste, taper sur le côté du pot; s’il y a vraiment trop de racines, il peut arriver que l’on doive casser le pot pour retirer la plante.

4. Vérifier et manipuler la motte de terre et de racines : les racines doivent en général avoir une belle apparence pâle, ne pas sentir mauvais et ne pas tourner autour de la motte ni être compactée au fond de la motte.
      • Si les racines semblent en santé, on déploie délicatement les racines.
      • S’il y a une mauvaise odeur, c’est qu’il y a de pourriture et il faut enlever toute trace de celle-ci et souvent il vaut mieux jeter la plante. 
      • Si les racines tournent autour de la motte, il faut les couper à 3 ou 4 places avec un sécateur pour permettre aux radicules de pousser et de nourrir adéquatement la plante.
      • Si le fond de la motte n’est qu’un amas compact de racines, il vaut mieux retirer cet amas.
      • S’il y a des racines mortes, il faut les enlever avec le sécateur.

    5. Si on réutilise le même pot, il faut le nettoyer avant la réutilisation.

    6. Mettre du nouveau terreau stérile du commerce dans le fond du pot jusqu’à la hauteur nécessaire pour que le collet de la plante arrive à environ 1 à 2 pouces du bord du nouveau pot afin de laisser de l’espace lors des arrosages. (On appelle collet le lieu où les racines et la tige de la plante se rencontre.)   Mettre la motte de la plante sur le nouveau terreau en étalant les racines et remplir le pourtour de la motte en tassant légèrement le terreau.

    Sauf pour les plantes particulières comme les succulentes, les cactus et les orchidées qui nécessitent du terreau spécialisé, on utilise n’importe lequel terreau du commerce.  Toutefois, il est préférable de ne pas utiliser du terreau avec fertilisant lors des rempotages en dehors de la saison de croissance.

    7. Arroser abondamment, mais enlever l’eau de la soucoupe après 30 minutes.

    terreau rempotage

    Le surfaçage

    Pourquoi surfacer au lieu de rempoter?

    La technique du surfaçage s’utilise surtout lorsque les plantes ou les pots sont trop gros pour être manipulés facilement.  On pense notamment aux caoutchoucs, aux dracaenas, aux ficus, aux palmiers de maison, aux philodendrons, aux arbustes d’agrumes, etc.

    Quand surfacer?

    Comme pour le rempotage, la fin de l’hiver et le début du printemps constituent les meilleurs moments,, mais on peut le faire en toute saison si nécessaire.

    Étapes du surfaçage

    1. Enlever le maximum du vieux terreau sur le dessus du pot en essayant de briser le moins possible les racines.
    2. Ajouter du nouveau terreau comportant du fertilisant et du compost; sinon, on en ajoute.
    3. Tasser légèrement le terreau et arroser.

    dirt plant

    Salut toi!

    Joins notre infolettre pour être pro des plantes!