Quel terreau choisir pour mes plantes d’intérieur?

Posté le

Choisir un terreau dans un centre jardin spécialisé semble exiger des connaissances universitaires de second cycle!  Comment se retrouver devant cette panoplie de différents terreaux, prônant tous qu’ils sont meilleurs que les autres?  Il va sans dire que tous les terreaux ne se valent pas, mais il ne faut tout de même pas paniquer, car ce n’est pas si compliqué qu’il ne semble. 

D’abord, il importe de bien distinguer entre terreau, compost et mousse de tourbe, trois produits différents que mélangent souvent les néophytes.  Le compost est issu de la décomposition de la matière organique (feuilles, fumiers, etc.) et il agit comme amendement pour les sols et comme fertilisant.  La mousse de tourbe provient de la décomposition de la tourbe et est très acide.  Il sert comme amendement pour alléger les sols trop lourds, pour faciliter l’égouttement de l’eau tout en en conservant une partie, etc.  Le terreau, lui, sert de soutien à la plante et  a pour rôle  de remplacer le sol originel de la plante; c’est aussi lui qui apporte la nourriture et l’eau au moyen des racines.

Rôle du terreau

Un bon terreau  doit :

  • servir à ancrer les racines de la plante; le terreau doit donc s’avérer suffisamment léger pour permettre à celles-ci de s’y insérer et de permettre à l’air de s’y trouver;
  • conserver une bonne rétention de l’eau d’arrosage et des fertilisants tout en permettant à l’eau de s’égoutter pour éviter que les racines ne pourrissent;
  • posséder un PH qui convient à la plante qu’on y place; généralement entre 5,5 et 6,6;
  • idéalement contenir des éléments nutritifs pour une période minimale de quelques mois lors de son premier usage;
  • idéalement contenir des mycorhizes, agents qui augmentent les racines pour leur permettre d’aller chercher le maximum de nourriture et d’eau dans le terreau.

 

Tous les terreaux se valent-ils?  Oui et non!

On peut dire que sur le marché au Québec, les terreaux des grandes compagnies se valent passablement et on peut prendre quasi n’importe lequel pour 90 % des plantes de maison. 

 

Pas de terre noire ni de terre de jardin dans vos plantes de maison

 Éviter cependant, ce qui est vendu comme de la terre noire.  C’est un substrat pauvre constitué principalement de mousse de tourbe et sans aucun agent fertilisant ou mycorhizien.  Pour les plantes d’intérieur, il faut aussi absolument éviter la terre pris au jardin, car elle contient trop d’éléments indésirables comme des insectes, des spores de maladies, etc.

 

Un terreau super drainant pour certaines plantes

Toutefois, certaines plantes exigent un terreau spécifique.  Mentionnons notamment le terreau pour les orchidées, les cactées, les succulentes et la plupart des plantes épiphytes qui s’avère extrêmement drainant, plus qu’un terreau ordinaire.  Il faut se rappeler que plusieurs de ces plantes vivent sur une branche d’arbre et non dans un sol et que, par conséquent, leurs racines s’égouttent parfaitement dans leur milieu naturel.  D’autres proviennent du désert et vivent dans le sable, un substrat extrêmement drainant.  Il existe sur le marché du terreau spécifique pour ces plantes et il vaut la peine de s’en procurer.

 

 

Un acidifiant pour les plantes acidophiles

Un certain nombre de plantes exigent aussi un sol très acide pour bien pousser et fleurir : on les appelle les plantes acidophiles. Si vous constatez que vos plantes acidophiles comme les azalées par exemple poussent peu, ne fleurissent pas ou que leur feuillage présente des tiges foncées, mais du feuillage décoloré, il est fort possible que leur terreau ne soit pas assez acide pour que la plante absorbe les fertilisants.  On peut se procurer en jardinerie un produit pour acidifier le terreau.  Habituellement, une seule application suffit pour les remettre en croissance.  On peut aussi acheter un terreau spécifique à cet effet qu’on appelle parfois «terre de bruyère».

 

Les billes ou cristaux humidifiants

 Lors de leur arrivée sur le marché, il y a eu un engouement pour ce produit, pensant que nous pourrions ainsi éviter d’arroser nos potées pour de longues périodes.  Or, on s’est aperçu à l’usage que leur utilité est quasi nulle voire même improductive.  En effet, ces cristaux absorbent une grande quantité d’eau et ne la rendent pas vraiment aux plantes qui souffrent ainsi d’encore plus de sécheresse.  De plus, leur présence engendre souvent des problèmes, car les parties où se trouvent ces cristaux ne sèchent jamais et des champignons ou d’autres maladies peuvent apparaissent.  Bref, il vaut mieux arroser lorsque la plante en a besoin.

 

En résumé

Pour 90 % de nos plantes de maison, un terreau normal ou dit universel provenant d’une maison reconnue convient parfaitement.  Pour certaines plantes, il faut choisir un terreau super drainant ou plus acide.  Voilà, c’est simple.

Salut toi!

Joins notre infolettre pour être pro des plantes!