Qu’est-ce que la biophilie ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi on se sent si bien lorsque l’on est en contact avec la nature ? Est-ce que ce sentiment de bien-être est causé par les plantes, la lumière naturelle ou par différents éléments se retrouvant dans la nature ?

Une chose est sûre, nous sommes naturellement attirés par la nature, car elle nous fait du bien.

Cette hypothèse révolutionnaire, soulevée pour la première fois en 1984 par le réputé biologiste (détenteur de prix Nobel) E.O Wilson, a un nom : la biophilie. Cette théorie veut que l’humain éprouve un besoin fondamental d’être en contact avec la nature. Ces avantages se refléteront sur son bien-être physiologique, psychologique, personnel et sociale. L’homme a donc besoin d’être en contact avec la nature pour se sentir bien et pour être heureux. Il semblerait même que ce besoin inné et inconscient soit au cœur de notre ADN.

N’hésitez pas plus longtemps et entourez-vous de plante, c’est bon pour vous !

Le Design Biophilique nous fournit les bases pour faire évoluer positivement le bien-être humain et écologique dans l'environnement bâti en répondant de façon sensible à l'écologie unique des lieux, des cultures, de l'histoire et de la beauté ; créer des lieux de joie, d'inspiration et d'interconnexion. 

Les objectifs et les stratégies du Design Biophilique sont liés à des domaines de recherche tels que les études environnementales et comportementales, la biologie et la santé physique et psychologique. Des résultats empiriques montrent que cela génère des effets psychologiques et physiologiques qui favorisent la guérison, l'apprentissage, les aptitudes cognitives et la créativité. En outre, les gens apprécient les espaces qui les relient à la nature du fait de ces connexions biologiques inhérentes.

Les avantages du design biophilique

Ce n’est plus un secret pour personne, les plantes offrent ses nombreux bienfaits aux individus qui les côtoient, et cela tout au long de l’année. Que cela passe par l’amélioration de l’atmosphère générale du bureau ou par le bien-être de ses travailleurs,

les entreprises ont tout à gagner à investir dans l’ajout de verdure dans ses espaces de travail.

D’ailleurs, voici quelques exemples des nombreux aspects positifs amenés par un environnement de travail « vert ».

Comment l’intégrer

Il s’agit donc d’intégrer des éléments naturels, ou rappelant la nature, à nos environnements de travail, d’étude et de vie. En ajoutant des poutres de bois, des tapisseries aux motifs floraux, des comptoirs en granites et bien évidemment, des plantes d’intérieur, on tente d’amener l’extérieur à l’intérieur et ainsi recréer ce lien inconscient qui unit les humains et la nature.

Rechercher